La loi travail et le 49 3

La loi travail et le 49 3

Le CFE-CGC, organisation qui ne dépend d’aucun parti politique, regrette profondément la tournure prise sur le sujet de la loi travail.

Le recours au 49 3 sur des sujets aussi fondamentaux pour l’avenir des salariés de notre pays est un pas que nous n’aurions jamais imaginé qu’il fut franchi.

Nous avons jusqu’au bout tenté de faire modifier des éléments de cette loi qui remettent en cause des décennies de protection des salariés, acquise chèrement. Nous n’avons été que trop partiellement entendu.

Le sophisme, ou l’hypothèse fausse qui affirme que le fait de licencier facilement  permet d’embaucher est un leurre, voire une tromperie caractérisée.

L’entreprise n’est pas une démocratie, nous le savons, cependant, les Relations Sociales qui ont été patiemment construites par les partenaires sociaux pendant des années, ont permis de trouver des équilibres qui respectent chacune des parties.

Le déséquilibre instauré par cette loi va générer des injustices dont les salariés vont payer le prix fort, et dégrader durablement le climat social.

Sans rentrer dans une liste exhaustive des différents points, la Fédération CFE-CGC Assurance considère  que cette loi qui, curieusement maintenant, ne satisfait personne, est un recul considérable de la protection des salariés qui ne changera malheureusement rien à la situation économique de notre pays ni à la réduction du chômage.

 

Joël Mottier

communique de presse Joël MOTTIER sur la loi travail et le 49 3

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.