Vœux à la presse de Carole Couvert

30-01-2015 12-03-42Carole Couvert, la secrétaire générale de la CFE-CGC, va annoncer ...2013-10-10-15-08-20

Joël MOTTIER a assisté à cette conférence de presse et vous livre la synthèse partielle des échanges avec la presse.

La négociation nationale sur le dialogue social :

La délégation CFE-CGC s’est battue jusqu’au bout pour obtenir un accord, nous n’avons pas été écoutés. 0n ne peut tout de même pas signer n’importe quoi ! Simplifier le dialogue social oui, mais pas le brader !
Exemple : des suppléants qui ne siègent plus nulle part dans les instances, la consultation d’une instance centrale, en oubliant totalement les établissements, parcours du militant trop peu reconnu, heures de délégations calculées au taux de représentativité entraînant un « plan social » syndical dans certains syndicats, représentation dans les TPE… etc.

« La collusion naturelle avec un seul syndicat doit cesser ».
Si une nouvelle discussion est organisée, la CFE-CGC ne veut pas la faire au MEDEF, mais au Conseil Économique Social et environnemental, sur terrain neutre.
Le gouvernement a repris la main sur ces discussions, 2 rdv sont prévus le 4 Février avec le ministre du travail et le 19 février avec le 1er ministre.

Le gouvernement a mis 41 milliards sur la table pour le pacte de responsabilité mais aujourd’hui, peu de conclusions d accords de branche au plan national.
Celui de l’assurance signé récemment fait bonne figure dans ce débat, en revanche les négociations dans la banque sont en panne.
Les efforts doivent être partagés par tous les autres secteurs.

La loi Macron :

Suite à notre demande, le Forfait social serait enfin à la baisse…. il passerait de 20% à 16%, (quel effort!) à condition que le salarié dépose ses fonds sur un certain temps et sur certains fonds. Simplification où es tu ?
Rappelons que ce même forfait était de 8% auparavant.

L’autorité de régulation du transport, manque de cohérence…il est question de remplacer des trains par des autocars … Où est l’écologie ? des conducteurs de sociétés étrangères pourront aussi les conduire… où est l’emploi ? Le travail du dimanche largement favorisé, avec l’aval du maire, les prud’hommes donnés aux juges professionnels, le délit d’entrave supprimé.
En l’état, ce texte ne doit pas être voté…

Le dossier des retraites complémentaires :

La CFE-CGC affirme que La fusion de l’AGIRC et de l’ARRCO ne règlera pas le problème au fond, cette opération ne ferait que repousser un peu l échéance.
Il faut redonner de l’espoir aux jeunes générations et leur dire qu’elles auront bien une retraite, et travailler sur des aménagements des pensions. Prévoir par exemple une décote provisoire.

Le coût du travail et le dialogue social sont les deux arguments que certains membres du Medef opposent, les citant comme frein au développement économique.
Cette théorie est loin d être vérifiée, voire même battue en brèche. Bon nombre d’entreprises ont compris l’intérêt d’être en pointe sur ces deux points, et cela ne les empêchent pas de figurer dans le peloton de tête des sociétés très productives…
Provocation, surenchère permanente du président du Medef : les représentants patronaux doivent revenir à la réalité d’un dialogue social équilibre.

Le changement de nom de la CFE-CGC n’est pas prioritaire, il est lié à la modification des statuts.
La discussion interviendra donc dans ce cadre en temps utile…

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.