Nous partîmes 500…

Le 22 septembre 2017

Nous partîmes 500…

La Fédération Assurance CFE-CGC a participé à la manifestation du 21 septembre à Montparnasse avec la quasi totalité des fédérations CFE-CGC.

Selon notre propre comptage plusieurs centaines de militants CFE-CGC étaient présents. Casquettes blanches et drapeaux blancs de rigueur.

Notre Fédération CFE-CGC de l’Assurance n’est pas coutumière des défilés dans la rue, elle ne réserve ce type d’action que pour des sujets majeurs. Quand on parle de sujets majeurs aujourd’hui  on parle bien sûr des ordonnances. Les salariés français vont se rendre compte jour après jour, des effets négatifs, voire destructeurs, de leur application dans leur vie professionnelle. Notre rôle donc, est d’alerter l’opinion publique qui je l’espère, soutiendra demain un peu plus les syndicats et les représentants du personnels qui ont pour mission de les aider et les protéger.

C’est l’histoire du pot de fer contre pot de terre.

Aujourd’hui on observe des déclarations de personnes qui, avec arrogance, affirment que ces lois seront bonnes pour notre pays, et oublient de dire qu’elles risquent fort d’être funestes pour les salariés…

D’autres rendez-vous sont prévus avec le gouvernement (formation, retraite). Espérons que l’écoute et la méthode changent !

Le prochain Comité de Directeur confédéral décidera de la tactique à adopter.

Je tiens à remercier chaleureusement les nombreux militants qui à Paris et en Province ont participé à cette manifestation.

Je suis persuadé que cette action portera ses fruits sur le long terme.

Nous aurons évidemment  d’autres rendez-vous. A suivre.

Joël MOTTIER

20170921_144005FullSizeRender

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Appel à la manifestation ce jeudi 21 septembre 2017

Le 21 septembre 2017

Bonjour à tous,

Suite à mon Mail d’hier soir, Je confirme à l’instant  à la majorité des autres Fédérations CFE-CGC notre participation à la manifestation organisée par elles le 21 Septembre à la gare Montparnasse.

Je comprends le caractère compliqué pour votre organisation personnelle de ce changement, suite au mail de François Hommeril que je vous ai envoyé  il y a quelques jours, et la difficulté à réunir des militants pour cette journée particulière, compte tenu de vos agendas.

Ce qui nous a guidé ; la découverte jour après jour d’éléments contenus dans les ordonnances qui ne sont pas acceptables.

Les français vont  découvrir progressivement toutes les mesures qui vont les toucher et ne comprendraient pas que nous restions immobiles face à cette série de mauvaises nouvelles.

De ce fait une après l’autre,  la majorité des Fédérations de la CFE-CGC a rejoint ce mouvement.

Militants et sympathisants, Merci de participer à cette manifestation : 

RENDEZ-VOUS à PARIS le 21 septembre 2017,

à partir de 13h30, Place du 18 juin 1940 (Montparnasse) devant les Galeries Lafayette.

 Cordialement

Joël MOTTIER

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Communiqué de presse inter fédérations CFE-CGC

Le 20 septembre 2017

170919 communique de presse inter federations cfe-cgc

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

ÉDITO : Loi Travail

Le 11 septembre 2017

Le suspens n’aura pas duré longtemps. Les ordonnances sont publiées !Elles contiennent des décisions qui confirment toutes les craintes que nos négociateurs pressentaient.

Si les négociations de branches sont partiellement sauvegardées, il n’en est pas de même sur le sujet du traitement des salariés et des moyens donnés aux syndicats.

La décision de fusionner toutes les instances peut être pertinente pour les petites entreprises ou celles de moins de 300 personnes, mais elle rendra moins efficace la mission de nos délégués dans les plus grosses voire très grosses entreprises.

De même, la limite du même mandat fixé à 12 ans, hypothéquera la pérennité de nos structures syndicales en les privant à terme de délégués expérimentés qui apportent aujourd’hui énormément à notre collectif.

Le gouvernement s’est bien gardé d’écrire les mêmes lois à destination des mandats politiques !

Cette baisse des moyens donnés aux syndicats risque fort d’affaiblir leur efficacité avec pour effet une diminution de la protection des salariés. Prenons un exemple. En Allemagne, dont on nous a dit tant de bien des réformes Haartz sur la flexisécurité, on reconnait d’avantage la valeur du Travail puisque les représentants des salariés siègent au Conseil des grandes entreprises (1/3 des sièges leur sont réservés dans les sociétés de 500 à 2000 salariés, 50% au-delà). Nous attendions une grande reconnaissance de Travail et du fait syndical. Une avancée en ce sens était possible. Notre déception est grande.

Pour la flexisécurité nous avons bien trouvé la flexibilité pour la sortie des salariés mais nous cherchons toujours la sécurité.

Côté création d’emplois nous sommes convaincus que ces ordonnances n’auront aucun effet.

Il existe certes, quelques éléments positifs dans ces ordonnances mais dont la portée est infime comparée au recul de certains dispositifs.

Notre Fédération Assurance ne souhaite pas s’associer à la journée du 12 septembre, à l’appel de la CGT et des Insoumis. Nous ne souhaitons pas politiser ce débat.

Nous suivrons donc les consignes de notre Confédération qui s’exprimera prochainement sur ce point.

Nous nous mobiliserons donc pour exprimer notre opposition à ces décisions qui auront pour conséquences de fragiliser la situation des salariés de notre pays.

La CFE-CGC Assurance restera mobilisée dans toutes nos entreprises pour continuer inlassablement à défendre les intérêts des salariés et œuvrera, malgré les vents contraires, à la défense de leurs intérêts.

La CFE-CGC Assurance ne baissera pas les bras elle est déterminée à renforcer encore son engagement dans les entreprises.

C’est ce qu’attendent les salariés, ils peuvent compter sur nous!

Joël Mottier

Président de la Fédération de l’Assurance CFE-CGC

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

ÉDITO : Le suspense de la Loi Travail

Le 28 août 2017

Nous devions initialement obtenir du gouvernement tous les éléments sur la réforme de la loi travail fin août. Notre confédération CFE-CGC avait, à cet effet,  programmé un comité Directeur  le 28 août. 

Ce Comité a été reporté une semaine plus tard ; le gouvernement n’est pas prêt !

Il continue les concertations.

Espérons que ces prolongations seront utilisées pour infléchir certaines orientations funestes pour l’avenir de la représentation syndicale et de la protection des salariés du privé.

Un point, la fusion de toutes les instances :

J’ai pu échanger cet été avec Christophe CASTANER, le porte-parole du gouvernement, et je  lui ai expliqué l’effet contreproductif de cette mesure qui aurait pour effet d’asphyxier à terme la qualité de notre dialogue social, en raison d’une part de  l’exigence  de compétences multiples que devraient acquérir tous les représentants du personnel sur les innombrables thèmes sociaux et économiques,  et d’autre part, à la diminution considérable du nombre de délégués.

J’ai souligné en même temps la qualité du dialogue social existante en France aujourd’hui, plutôt bonne, les statistiques le prouvent. 

Je lui ai aussi expliqué que, dans l’assurance, le taux de syndicalisation est de plus du  double de la moyenne nationale.

Les syndicats ne méritent pas les critiques que l’on entend parfois, et ne souffrent pas de souci de représentativité, le taux de participation aux élections professionnelles en est la preuve flagrante.    

Nous avons aussi abordé le sujet des branches, et la diminution de leur nombre. Dans quel but, et pour quelle efficacité ?  Vouloir diminuer le nombre de branche à 80,  par exemple, n’a aucun sens. Laissons vivre les branches !

Le porte-parole du gouvernement m’est apparu plus conciliant sur ce dernier point, tout en concluant que ces sujets étaient de la responsabilité de la ministre du travail !    

Pour le reste, je n’ai pas voulu aller plus loin  et  empiéter sur les prérogatives de l’exécutif confédéral CFE-CGC et son Président François Hommeril  qui sont régulièrement impliqués dans ces discussions.

Une vision essentielle, que je partage avec lui, toutes ces transformations ne produiront aucun effet sur l’embauche en France, le remède est ailleurs.

Attendons donc la copie du gouvernement, et espérons être entendus.  C’était ma conclusion lors de la rédaction du billet que j’avais écrit après l’élection du président de la République.

Joël MOTTIER

Président de la Fédération de l’Assurance

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Où en sont les projets de fusions des branches de l’assurance?

Article paru le 17 mai 2017 dans l’ARGUS de l’assurance
Le secteur de l’assurance, au sens le plus large du terme, est couvert par de près d’une dizaine de conventions collectives. Parmi elles, quatre étaient gérées par l’ex-FFSA, dont la CCN des sociétés d’assurance, celle de l’inspection d’assurance et les deux CCN des services extérieurs de la production des sociétés d’assurance (IDCC 438 et 653). L’avenir de ces CCN est actuellement en débat.

Un projet de fusion totale…

Depuis la fin de l’année 2016, un projet de fusion des quatre branches était sur la table des partenaires sociaux de l’assurance. Vivement soutenu, de longue date, par la CFDT, première organisation salariale dans l’assurance, et par l’UNSA, mais également, plus modérément, par la CFTC, il convenait très bien à la chambre patronale, la FFA. Dans cette configuration, et étant donné la volonté des pouvoirs publics de réduire de manière drastique le nombre de branches, la fusion des CCN des administratifs, des inspecteurs et des commerciaux de l’assurance apparaissait inéluctable à moyen terme.

Cette perspective ne convenait pas tout à fait à tout le monde. En particulier, la CFE-CGC, désormais deuxième organisation salariale de l’assurance, et FO, ne voulaient pas entendre parler de la fusion des quatre CCN. Comme l’explique en effet Joël Mottier, secrétaire général de la CFE-CGC assurance, “chaque CCN a ses spécificités. Leur fusion avait toutes les chances de ne pas être bénéfique pour les salariés”. Hélas pour la CFE-CGC et FO, elles étaient plutôt esseulées dans leur combat, la CGT ayant longtemps fait le pari d’attendre de voir arriver un projet formalisé de fusion avant de se prononcer sur le processus.

… finalement abandonné

Alors que l’affaire semblait pliée, un retournement de situation vient pourtant d’avoir lieu très récemment. D’après la CFE-CGC, lors de la commission paritaire de négociation qui s’est tenue début mai et dont l’ordre du jour concernait les rémunérations, l’horizon d’une fusion des quatre CCN s’est largement éloigné. Du côté des représentants des salariés, la CFTC et la CGT ont effectivement fait savoir qu’elles étaient désormais clairement favorables au maintien de l’environnement conventionnel actuel de l’assurance. Surtout, toujours d’après la CFE-CGC, la FFA a partagé cette position. La CFDT et l’UNSA faisaient alors l’expérience de la solitude…

La CFE-CGC se satisfait, bien entendu, de ce qu’elle nomme un “coup de théâtre” : “notre pugnacité finit par payer” estime-t-elle. Elle souligne qu’avec ce nouvel équilibre des forces paritaires, le projet de fusion des quatre CCN ne bénéficie plus que d’un “soutien nettement minoritaire”. L’organisation de référence de l’encadrement assure que “les salariés de la branche assurance apprécieront” le maintien de leur CCN. Si cet enthousiasme est compréhensible, il n’en demeure pas moins que les partisans de la préservation des CCN devraient vérifier que la DGT est bien, elle aussi, d’accord avec eux, notamment au sujet des deux CCN des commerciaux de l’assurance.

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Nos Conventions Collectives : coup de théâtre!

Coup de théâtre dans le cadre de la réunion de négociation sur les RMA le 2 mai à la FFA,  alors que, jusqu’à présent seules la CFE-CGC et FO défendaient les conventions collectives spécifiques (administratifs, inspection et commerciaux) la CFTC a déclaré être désormais favorable à leur maintien, suivie de la CGT, laissant seules la CFDT et l’ UNSA qui réclament toujours leur fusion avec insistance.

Les organisations syndicales de la branche sont désormais majoritaires à demander le maintien des Conventions spécifiques.

Autre positionnement, celui de La FFA (Fédération patronale) elle aussi désireuse du maintien des conventions spécifiques….

Décidément notre pugnacité finit par payer….. Les salariés de la branche assurance apprécieront.

Joël Mottier

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Communiqué de presse : Représentativité Assurances : Poids des OS 2017 par rapport à 2013

La Fédération CFE-CGC de l’Assurance se réjouit du très bon résultat constaté à l’issue du calcul de la représentativité dans l’Assurance en France.

En cumulant les Conventions Collectives de Mai 1992 (administratifs) de Juillet 92 (inspecteurs) et celles des salariés des Réseaux commerciaux, le poids de la CFE-CGC Assurance passe dans l’état actuel des choses, officiellement,  De 14,40 à 17,08%, sachant qu’il faut y ajouter  2,34%  non comptabilisés chez les non cadres.

Nous cumulons donc 18,58% de représentativité réelle sur l’ensemble des collèges, et 22,35% en catégoriel.

C’est la progression la plus importante de toutes les Organisations Syndicales de la profession.

La CFE-CGC passe de la 3ème à  la 2ème place.

Cette progression récompense le travail de  nos sections syndicales  d’entreprises CFE-CGC qui ont gagné en influence auprès de nombreux salariés, au cours des 4 dernières années.

Joël MOTTIER

Président de la CFE-CGC de l’Assurance

PS : Le litige, suite à  la décision du ministère du travail, influencé par  la position  du Haut conseil du dialogue social,  de ne pas nous comptabiliser un nombre très important de voix non cadres, a été tranché par la cour d’appel administrative qui nous a donné raison. Pour des raisons incompréhensibles, l’arrêt du ministre du travail n’a pas encore été cassé  nous espérons que le Conseil d’État, confirmera prochainement cette décision et clore définitivement cette injustice.

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Un paritarisme tant décrié…et pourtant tellement nécessaire

Un paritarisme tant décrié … et pourtant tellement nécessaire

Le paritarisme est un système dans lequel employeurs et salariés se concertent au sein d’instances décisionnelles où les deux parties sont représentées en nombre égal. Depuis 1945, c’est, pour une large part, le régime de gouvernance de notre protection sociale socle (santé, retraite, chômage, famille, …) mais aussi de la retraite complémentaire et d’une partie de la santé-prévoyance complémentaire, au travers des Institutions de prévoyance. En Allemagne, on parle de co-gestion.

Comme il s’agit de compléments de rémunération dus aux salariés pour leur travail (invalidité, retraite, chômage, dépendance, …), alors que certains peuvent avoir quitté leur entreprise au moment d’en bénéficier, une question cruciale se pose. Qui peut garantir que l’engagement d’origine donné au salarié sera tenu ?

Certains détracteurs du paritarisme français proposent de nationaliser ces dispositifs arguant que c’est du rôle de l’État. Sans remettre en cause la légitimité du Politique, permettez-moi d’en douter. Si le paritarisme n’est pas parfait, si le dialogue social, l’autre pan de l’action syndicale, ne l’est pas non plus, alors il faut l’améliorer. Et nous sommes nombreux, sympathisants, adhérents et militants syndicaux à y travailler avec énergie et persévérance. Mais ce serait une erreur de penser que les administrations centrales sauraient mieux gouverner notre protection sociale que les représentants de ceux qui vivent la vraie vie des entreprises, employeurs et salariés. Je sais qu’en France, nous avons tous au fond de nous le mythe de l’homme providentiel, chef suprême, roi, général, guide, … qui dans sa grande sagesse saurait nous diriger et s’entourer des meilleurs pour nous administrer, mais quand même !

Faisons confiance à la démocratie sociale, faisons confiance aux corps intermédiaires, faisons confiance aux syndicats … et donnons-leur les moyens de réussir, au lieu de les décrier.

Depuis janvier 2017, la CFE-CGC assure la vice-présidence du Centre Technique des Institutions de Prévoyance (CTIP) et nous en assurerons la présidence à partir de 2019. Le CTIP est un organisme paritaire qui regroupe les Institutions de Prévoyance et un acteur majeur de la protection sociale complémentaire en Santé et en Prévoyance.

Nous croyons que dans cette mission, il nous incombe de promouvoir nos valeurs et nos convictions pour une protection sociale complémentaire toujours plus inclusive, plus solidaire, plus juste, plus efficiente :

  1. Solidarité et défense du Bien commun, notamment via les contrats collectifs d’entreprises ou de branches professionnelles dont les vertus sont avérées : mutualisation des risques, faibles coûts de gestion, pas de sélection, ni de segmentation.
  2. Optimisation des prestations au juste prix, sans recherche d’une marge en dehors des obligations législatives ou réglementaires et des nécessités techniques.
  3. Recherche de l’intérêt des clients et non d’un optimum entre les intérêts de ces derniers et ceux d’actionnaires … puisqu’il n’y a pas d’actionnaires, en s’assurant de la juste répartition de la valeur créée.
  4. Développement d’une action sociale solidaire, dotée de moyens financiers clairement affectés, qui permet de résoudre les problèmes particuliers, individuels ou collectifs, qui ne le seraient pas avec des mécanismes d’indemnisation strictement contractuels.
  5. Engagement sociétal auprès des forces vives de la nation, avec un ancrage dans les territoires et le tissu associatif. Le handicap, l’entrepreneuriat social, l’insertion par le travail, la cohabitation générationnelle, l’habitat à énergie positive, le bien vivre et mieux manger local, … les sujets déjà investis par les Institutions de prévoyance ne manquent pas. Il faut amplifier le mouvement.

Ce sera notre feuille de route pour ces 4 années à venir.

DjamelsouamiDjamel SOUAMI

Président de l’UDAP CFE-CGC (Union des Directeurs de l’Assurance et de la Protection Sociale)

Vice-Président du CTIP (Centre Technique des Institutions de Prévoyance)

Publié dans EDITO | Laisser un commentaire

Bienvenue à la nouvelle Année 2017

Une Année qui sera, à n’en pas douter, riche en événements et en actualités, économiques et sociales.
L’application de la loi Travail, Loi Rebsamen, les échéances électorales, présidentielles et législatives, l’environnement international, et particulièrement européen, sont autant de sujets qui vont animer notre quotidien, en y intégrant évidemment, l’actualité de nos entreprises, et son lot de transformations en cours.
Nos sections, Nos syndicats nationaux, et bien sur, notre Fédération, sont aux premières loges, ou « sur le front « ,  pour  quelquefois subir, gérer, s’opposer,  mais plus généralement accompagner les salariés que nous représentons, et les guider suite aux impacts de toutes ces nouvelles donnes qui modifient leur environnement et leur quotidien.

Le monde bouge, ce n’est pas nouveau, en revanche, la cadence s’accélère.

Notre Fédération CFE-CGC de l’Assurance a beaucoup gagné en crédibilité ces dernières années, c’est le fruit de votre travail dans les entreprises, notre influence aussi progresse.
nous espérons, à la fin du premier trimestre,  date de la comptabilisation des résultats électoraux compiles, constater une montée importante de notre taux de représentativité au plan national.
Ce sera la meilleure réponse à tous ceux qui considèrent que l’engagement syndical est en régression.
Ce n’est, évidement pas mon sentiment, nous n’avons jamais été autant sollicités de toute part, c’est un signe clair de notre utilité collective, grâce à votre rôle essentiel, et aussi de notre orientation totalement libre d’idéaux politiques, les nombreux adhérents qui nous ont rejoint cette année, ont certainement été sensibles à cette valeur.

Aussi, à vous, qui allez passer une partie de votre temps, y compris personnel, à aider vos collègues au cours de cette nouvelle Année, j’adresse me vœux les plus sincères de bonne santé, de prospérité et de bonheur tant à vous même, qu’à vos familles, et tous vos proches.

Que cette année 2017 comble vos aspirations les plus chères.

Très cordialement,

Joël Mottier

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire