Communiqué de presse : Représentativité Assurances : Poids des OS 2017 par rapport à 2013

La Fédération CFE-CGC de l’Assurance se réjouit du très bon résultat constaté à l’issue du calcul de la représentativité dans l’Assurance en France.

En cumulant les Conventions Collectives de Mai 1992 (administratifs) de Juillet 92 (inspecteurs) et celles des salariés des Réseaux commerciaux, le poids de la CFE-CGC Assurance passe dans l’état actuel des choses, officiellement,  De 14,40 à 17,08%, sachant qu’il faut y ajouter  2,34%  non comptabilisés chez les non cadres.

Nous cumulons donc 18,58% de représentativité réelle sur l’ensemble des collèges, et 22,35% en catégoriel.

C’est la progression la plus importante de toutes les Organisations Syndicales de la profession.

La CFE-CGC passe de la 3ème à  la 2ème place.

Cette progression récompense le travail de  nos sections syndicales  d’entreprises CFE-CGC qui ont gagné en influence auprès de nombreux salariés, au cours des 4 dernières années.

Joël MOTTIER

Président de la CFE-CGC de l’Assurance

PS : Le litige, suite à  la décision du ministère du travail, influencé par  la position  du Haut conseil du dialogue social,  de ne pas nous comptabiliser un nombre très important de voix non cadres, a été tranché par la cour d’appel administrative qui nous a donné raison. Pour des raisons incompréhensibles, l’arrêt du ministre du travail n’a pas encore été cassé  nous espérons que le Conseil d’État, confirmera prochainement cette décision et clore définitivement cette injustice.

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Un paritarisme tant décrié…et pourtant tellement nécessaire

Un paritarisme tant décrié … et pourtant tellement nécessaire

Le paritarisme est un système dans lequel employeurs et salariés se concertent au sein d’instances décisionnelles où les deux parties sont représentées en nombre égal. Depuis 1945, c’est, pour une large part, le régime de gouvernance de notre protection sociale socle (santé, retraite, chômage, famille, …) mais aussi de la retraite complémentaire et d’une partie de la santé-prévoyance complémentaire, au travers des Institutions de prévoyance. En Allemagne, on parle de co-gestion.

Comme il s’agit de compléments de rémunération dus aux salariés pour leur travail (invalidité, retraite, chômage, dépendance, …), alors que certains peuvent avoir quitté leur entreprise au moment d’en bénéficier, une question cruciale se pose. Qui peut garantir que l’engagement d’origine donné au salarié sera tenu ?

Certains détracteurs du paritarisme français proposent de nationaliser ces dispositifs arguant que c’est du rôle de l’État. Sans remettre en cause la légitimité du Politique, permettez-moi d’en douter. Si le paritarisme n’est pas parfait, si le dialogue social, l’autre pan de l’action syndicale, ne l’est pas non plus, alors il faut l’améliorer. Et nous sommes nombreux, sympathisants, adhérents et militants syndicaux à y travailler avec énergie et persévérance. Mais ce serait une erreur de penser que les administrations centrales sauraient mieux gouverner notre protection sociale que les représentants de ceux qui vivent la vraie vie des entreprises, employeurs et salariés. Je sais qu’en France, nous avons tous au fond de nous le mythe de l’homme providentiel, chef suprême, roi, général, guide, … qui dans sa grande sagesse saurait nous diriger et s’entourer des meilleurs pour nous administrer, mais quand même !

Faisons confiance à la démocratie sociale, faisons confiance aux corps intermédiaires, faisons confiance aux syndicats … et donnons-leur les moyens de réussir, au lieu de les décrier.

Depuis janvier 2017, la CFE-CGC assure la vice-présidence du Centre Technique des Institutions de Prévoyance (CTIP) et nous en assurerons la présidence à partir de 2019. Le CTIP est un organisme paritaire qui regroupe les Institutions de Prévoyance et un acteur majeur de la protection sociale complémentaire en Santé et en Prévoyance.

Nous croyons que dans cette mission, il nous incombe de promouvoir nos valeurs et nos convictions pour une protection sociale complémentaire toujours plus inclusive, plus solidaire, plus juste, plus efficiente :

  1. Solidarité et défense du Bien commun, notamment via les contrats collectifs d’entreprises ou de branches professionnelles dont les vertus sont avérées : mutualisation des risques, faibles coûts de gestion, pas de sélection, ni de segmentation.
  2. Optimisation des prestations au juste prix, sans recherche d’une marge en dehors des obligations législatives ou réglementaires et des nécessités techniques.
  3. Recherche de l’intérêt des clients et non d’un optimum entre les intérêts de ces derniers et ceux d’actionnaires … puisqu’il n’y a pas d’actionnaires, en s’assurant de la juste répartition de la valeur créée.
  4. Développement d’une action sociale solidaire, dotée de moyens financiers clairement affectés, qui permet de résoudre les problèmes particuliers, individuels ou collectifs, qui ne le seraient pas avec des mécanismes d’indemnisation strictement contractuels.
  5. Engagement sociétal auprès des forces vives de la nation, avec un ancrage dans les territoires et le tissu associatif. Le handicap, l’entrepreneuriat social, l’insertion par le travail, la cohabitation générationnelle, l’habitat à énergie positive, le bien vivre et mieux manger local, … les sujets déjà investis par les Institutions de prévoyance ne manquent pas. Il faut amplifier le mouvement.

Ce sera notre feuille de route pour ces 4 années à venir.

DjamelsouamiDjamel SOUAMI

Président de l’UDAP CFE-CGC (Union des Directeurs de l’Assurance et de la Protection Sociale)

Vice-Président du CTIP (Centre Technique des Institutions de Prévoyance)

Publié dans EDITO | Laisser un commentaire

Bienvenue à la nouvelle Année 2017

Une Année qui sera, à n’en pas douter, riche en événements et en actualités, économiques et sociales.
L’application de la loi Travail, Loi Rebsamen, les échéances électorales, présidentielles et législatives, l’environnement international, et particulièrement européen, sont autant de sujets qui vont animer notre quotidien, en y intégrant évidemment, l’actualité de nos entreprises, et son lot de transformations en cours.
Nos sections, Nos syndicats nationaux, et bien sur, notre Fédération, sont aux premières loges, ou « sur le front « ,  pour  quelquefois subir, gérer, s’opposer,  mais plus généralement accompagner les salariés que nous représentons, et les guider suite aux impacts de toutes ces nouvelles donnes qui modifient leur environnement et leur quotidien.

Le monde bouge, ce n’est pas nouveau, en revanche, la cadence s’accélère.

Notre Fédération CFE-CGC de l’Assurance a beaucoup gagné en crédibilité ces dernières années, c’est le fruit de votre travail dans les entreprises, notre influence aussi progresse.
nous espérons, à la fin du premier trimestre,  date de la comptabilisation des résultats électoraux compiles, constater une montée importante de notre taux de représentativité au plan national.
Ce sera la meilleure réponse à tous ceux qui considèrent que l’engagement syndical est en régression.
Ce n’est, évidement pas mon sentiment, nous n’avons jamais été autant sollicités de toute part, c’est un signe clair de notre utilité collective, grâce à votre rôle essentiel, et aussi de notre orientation totalement libre d’idéaux politiques, les nombreux adhérents qui nous ont rejoint cette année, ont certainement été sensibles à cette valeur.

Aussi, à vous, qui allez passer une partie de votre temps, y compris personnel, à aider vos collègues au cours de cette nouvelle Année, j’adresse me vœux les plus sincères de bonne santé, de prospérité et de bonheur tant à vous même, qu’à vos familles, et tous vos proches.

Que cette année 2017 comble vos aspirations les plus chères.

Très cordialement,

Joël Mottier

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Édito : Les branches et les conventions collectives

Le gouvernement a décidé de précipiter les choses pour réduire en peu de temps de nombre de branches,  les passer de 700 à 200.  La confédération CFE-CGC a immédiatement réagi  en demandant expressément  d’écouter les acteurs de terrain, seul gage de réussite !

Elle a aussi rappelé à  Myriam El Khomri  son attachement au dialogue social de branche, lieu de socle économique et social cohérent

De plus,  le bon fonctionnement du paritarisme au niveau de la branche, n’en déplaise à ses détracteurs, apporte des solutions « gagnant-gagnant » car il est mis en œuvre par ceux qui connaissent les problématiques du « cœur de métier », et c’est le cas dans l’assurance.

Un rapprochement des branches doit se faire impérativement par ces acteurs de terrain.

 La CFE-CGC est ainsi totalement opposée à une décision finale administrative par l’État en cas d’échec des négociations. La suppression et la fusion de branches ne doivent se faire qu’après un temps préalable d’appropriation et par voie de négociation.

La CFE-CGC est volontaire pour travailler aux restructurations intelligentes basées sur la proximité des métiers, assurant une amélioration des droits des salariés et une recherche de synergie.

Le seuil minimum de 5 000 salariés comme critère proposé dans le projet de décret n’a aucun sens.

La CFE-CGC demande enfin que soit abordée la problématique des moyens permettant une participation effective et efficace de tous au dialogue social de branche. La capacité de libérer les représentants des employeurs et des salariés, d’assurer leur montée en compétence, est un élément majeur de la réussite de la restructuration des branches.

La première lecture de ce décret appliqué à l’assurance  met en avant la convention collective des commerciaux échelons intermédiaires, dont  le nombre de salariés est au-dessous des  5000 (3 200) ainsi que celle des experts AUTO (3500).

Il s’agit là de conventions collectives nationales, actives, et comportant de très fortes spécificités métiers.

La CFE-CGC Assurance n’est pas à son premier feuilleton d’attaques sur nos conventions collectives, par, notamment, des acteurs  qui cherchent en permanence à gommer toutes  les spécificités pour  aboutir finalement à tout niveler par le bas.  

La Fédération de l’assurance CFE-CGC  ne partage évidemment pas cette vision des choses, elle n’acceptera pas ce dictat. 

Elle mettra tout en œuvre pour trouver des solutions pertinentes qui nous permettront de faire vivre nos métiers, leur identité sociale,  tout en évoluant. Oui, c’est compatible !

Joël MOTTIER

 

Joël Mottier Président de la Fédération de l'Assurance CFE-CGC

Joël Mottier
Président de la Fédération de l’Assurance CFE-CGC

 

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

ÉDITO : La transformation de nos entreprises

La fin de l’année 2016 nous promet encore des changements dans le monde de l’assurance.

Entre la création de la FFA (fusion du GEMA et de la FFSA) début juillet, la nomination de Thomas Buberl à la tête d’AXA,  qui suivait celle de Philippe Donnet à la tête de Generali, les conséquences directes ou indirectes dans ces entreprises avec les départs de dirigeants historiques ,  Jean-Laurent Granier, Nicolas Moreau, Philippe Bernardi, Michel Estimbre la semaine dernière. Le monde de l’assurance dite traditionnelle connait et va encore connaître d’autres remous.

Ajoutons à cela la montée en puissance des interventions de l’ACPR, l’inquiétude sur la rentabilité du marché de l’épargne, une concurrence en IARD du particulier, notamment, qui  n’a jamais été aussi forte, dopée par la loi Hamon.

Les MSI (Mutuelles Sans Intermédiaires) qui avaient bénéficié jadis de progression de parts de marché spectaculaires en auto, se retrouvent aussi en concurrence directe avec des bancassureurs  qui avancent inexorablement. Aidés par des coûts d’intermédiation plus bas. On peut discuter sur le fait qu’ils se servent de leurs structures bancaires et que le vrai coût de commercialisation devrait être plus élevé…

Mais cela ne change rien au constat.Nos entreprises cherchent malgré cela à conserver leurs marges de rentabilité dans ce contexte plus contraint.Il va sans dire que, digitalisation aidant, les salariés de nos sociétés et mutuelles, risquent fort de se retrouver bousculés par ces éléments.

Comment réagir, que devons nous faire en tant que responsables de la CFE-CGC Assurances dans ces transformations ?

Nous considérons que nous n’avons d’autre choix que de nous adapter à ces évolutions,  l’immobilisme nous conduirait à l’asphyxie. Alors bouger oui, mais pas n’importe comment, pas à n’importe quel prix, et surtout pas sans nous…

Notre syndicat représente le plus souvent des populations qui, dans les entreprises, sont les porteurs justement de la transformation. Il appartient donc à l’entreprise de ne pas oublier de nous concerter très régulièrement sur les évolutions des métiers notamment, sur l’adaptation de la formation continue, sur les modifications profondes du quotidien des managers en les aidant à être plus efficaces.

Une baisse des effectifs, même naturelle, peut rapidement avoir des conséquences dramatiques en terme de fonctionnement de l’entreprise si on oublie par exemple la transmission du savoir…

Pour ces différentes raisons, et bien d’autres,  la CFE-CGC Assurance va lancer une campagne de communication pour mieux faire connaître ses positions et au besoin les expliquer à tous nos dirigeants.

C’est bien connu, de la discussion jaillit la lumière, nous espérons être entendus.

Joël Mottier Président de la Fédération de l'Assurance CFE-CGC

Joël Mottier
Président de la Fédération de l’Assurance CFE-CGC

 

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Attentat de Nice

Bonjour

La fédération CFE-CGC de l’Assurance tient à exprimer sa solidarité avec la population niçoise durement touchée par cet attentat ignoble.

Notre sentiment est partagé entre la colère et l’indignation, suite à cet acte barbare.

Notre sentiment de compassion va aux victimes et à tous leurs proches.

Nous travaillons quotidiennement pour la protection des biens et des personnes, et sommes désemparés face à cet événement.

Je propose à tous de respecter une minute de silence lundi à midi, ou horaire différent fonction de ce qui sera décidé dans votre entreprise.

Restons unis

Cordialement à tous

Joël Mottier

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Communiqué du bureau du Comité d’Entreprise COFACE du 11 07 2016

Le bureau du comité d’entreprise de Coface s’interroge sur l’avenir de la compagnie (lire la suite ) COMMUNIQUE DE BUREAU DU COMITE D’ENTREPRISE COFACE DU 11 07 2016

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

REMUNERATIONS MINIMALES ANNUELLES 2016

RMA 2016

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Maintien des grévistes dans l’entreprise : preuve de la faute lourde

dalloz_actualite_-_maintien_des_grevistes_dans_lentreprise__preuve_de_la_faute_lourde_-_2016-05-20

Publié dans Juridique | Laisser un commentaire

Les meilleurs moments du 36ème congrès CFE-CGC

Bon visionnage: https://www.youtube.com/watch?v=P6CU6e9xNho

La Fédération

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire